Le terre-neuve / The newfoundland - Elevage Fertilecreek eleveur terre-neuve noir et noir/blanc, newfoundland dog

Aller au contenu

Menu principal

Le terre-neuve / The newfoundland

Le terre-neuve / The newfoundland




Près de cet endroit
Repose les restes d'un être
Qui possède la beauté sans la vanité,
La force sans l'insolence
Le courage sans la férocité
Et toutes les vertus de l'homme
sans ses vices.

Lord Byron

-Un éloge, à la mémoire de Boatswain, chien né à Terre-neuve, 1803.
Et mort à Newstead Abbey,
le 18 novembre 1808.


Near this spot
Are deposited the Remains of one
Who possessed Beauty without Vanity,
Strength without Insolence,
Courage without Ferocity,
And all the Virtues of Man
without his Vices.

Lord Byron

-This Praise, which would be unmeaning Flattery If inscribed over human ashes,
Is but a just tribute to the Memory of BOATSWAIN, a DOG.
Who was born at Newfoundland,
May, 1803, And died at Newstead,
Nov 18th, 1808.


La décoloration égales des défauts de couleurs.
Vous devriez lire le standard de la race au Canada !
Ne vous laissez pas berner par des éleveurs non-éthique en
pensant ces couleurs sont rares et plus cher.
Ces couleurs sont des défauts dans le standard de la race
terre-neuve et devraient jamais être élevés pour elle.
Crème, brun et blanc, gris et blanc, crème et blanc ne sont pas
acceptables en vertu de toute les couleurs standard.
Au Canada le brun et le gris sont également pas acceptable.

http://newf-friends.blogspot.ca/p/identifying-byb.html

Cream, brown and white, grey and white, cream and white
are not acceptable colours under ANY standard.
In Canada solid brown and solid grey are also not acceptable.

TERRE-NEUVE
Le standards officiel du CCC pour le chien terre-neuve au Canada.

Origines et rôle

Il descend de chiens autochtones de l’île de Terre-Neuve et des gros chiens
d’ours noirs introduits par les Vikings en l’an 1001 après Jésus-Christ.
Avec l’arrivée des pêcheurs européens, la race fut façonnée et améliorée par
une variété d’autres mais conserva ses caractéristiques premières.
Au début de la  colonisation en 1610, les attributs mentaux et les
principales caractéristiques physiques de la race étaient déjà
fermement établis. Le Terre-Neuve, avec sa forte taille, son épaisse
fourrure et ses pieds palmés, peut résister aux climats rigoureux et
à l’eau de mer glacée, ce qui lui permet d’agir comme
animal de trait et de sauvetage.


Aspect général

Chien de grande taille, massif, bien musclé et souple au port de tête
altier et au maintien noble. Son profil est carré, la longueur du sommet
du garrot à la racine de la queue étant égale à la distance du sommet du
garrot au sol. Du sommet du garrot à la limite inférieure de la poitrine,
la distance est supérieure à celle de la limite inférieure de la poitrine au sol.
La femelle peut être quelque peu plus longue et moins massive que le mâle.
Le sujet adulte ne doit pas paraître haut sur pattes ni manquer de substance.
Le Terre-Neuve doit se mouvoir librement avec un léger roulis. Les pieds sont
toujours bien palmés. L’animal doit être massif mais non pas au dépens de la
symétrie de la démarche et de l’équilibre. Une fine ossature est répréhensible.

Tempérament
Douceur caractéristique de la race; il s’agit d’un chien bienveillant, intelligent,
digne mais aimant le jeu. Il impressionne par sa gentillesse et sa sérénité.
Toute trace de méchanceté ou de timidité constitue un défaut très sérieux.
Un sujet qui offre un mauvais caractère est automatiquement disqualifié.

Taille
Hauteur moyenne au garrot du mâle, 71 cm (28 po) et de la femelle, 66 cm (26 po).
poids moyen du mâle adulte de 68 kg (150 lb) et de la femelle de 54 kg (120 lb).
Le sujet doit être massif mais non au dépens d’une bonne démarche, de
la symétrie et d’un bon équilibre.

Robe et couleur

Poil double imperméable à l’eau. Poil extérieur modérément long et droit sans boucles,
pouvant être légèrement ondulé. Brossé à contre-poil, le poil tend à revenir en place.
Sous-poil doux et dense, mais moins l’été et toujours quelque peu présent sur
la croupe et la poitrine. Un poil complètement ouvert constitue un défaut.
Poils courts et fins sur les oreilles, la tête et le museau. Il y a des franges aux pattes
antérieures et postérieures. Queue complètement couverte de longs poils denses sans
trace de frange. Un poil court, plaqué et lisse [genre retriever (Labrador)] entraîne
la disqualification. La couleur traditionnelle est le noir. Le noir avec une teinte de
bronze est permis, de même que les taches blanches sur la poitrine, les orteils et/ou
le bout de la queue. Toute tache autre que blanche est très répréhensible et entraîne
la disqualification du sujet. Le Terre-Neuve Landseer est blanc avec des taches noires
et est d’importance historique pour la race. De préférence, le Landseer doit posséder
une tête noire avec une flamme blanche s’étendant sur le museau, une selle, une croupe
et une portion supérieure de queue noires. Toutes les autres parties du corps doivent être
blanches avec un minimum de mouchetures. La symétrie des taches et la beauté des
motifs caractérisent les beaux Landseers. On les expose dans les mêmes classes que les
sujets noirs sauf si on a prévu des classes spéciales pour eux.

Tête

Massive avec crâne large, légèrement arqué au sommet et comportant un os occipital
très développé. Le front et la face sont lisses et libres de rides. Stop peu marqué.
Le museau, bien dessiné et ouvert de poils fins et courts, est plutôt carré, profond et
modérément long. Narines bien développées. La tête de la femelle est semblable
à celle du mâle, mais plus féminine et moins massive.Une tête étroite, un museau
pointu ou long constituent un défaut sérieux. Les grosses babines ne sont pas souhaitables.
Yeux brun foncé, relativement petits et bien enfoncés. Bien écartés, il ne laissent pas
voir de conjonctive. Les yeux ronds, protubérants ou jaunes sont répréhensibles.
Oreilles relativement petites et triangulaires, avec des extrémités arrondies. Elles sont bien
attachées en arrière sur les côtés de la tête et bien collées. Lorsque l’oreille de l’adulte est
ramenée vers l’avant, elle atteint le coin intérieur de l’oeil situé du même côté.
Les dents se rencontrent en ciseaux.

Cou

Fort, musclé et bien attaché aux épaules. Assez long pour permettre un port digne
de la tête; absence d’excès de fanon.

Membres antérieurs

Lorsque le chien n’est pas en mouvement, les pattes sont droites et parallèles avec
les coudes près de la poitrine. Les épaules doivent être bien à l’arrière à un angle
de près de 45 degrés. Paturons légèrement fléchis. Trop descendus, ils constituent
un défaut. Pieds proportionnels en grandeur au corps, bien arrondis et serrés, avec
des orteils fermes et compacts (genre pieds de chat). Les pieds étalés ou tournés en
dehors ou en dedans sont répréhensibles.

Corps

Poitrine large, pleine et profonde, avec le poitrail atteignant les coudes. Dos large,
avec des côtes puissantes et une ligne supérieure droite du garrot à la croupe,
jamais ensellé ni convexe ni mou. Rein fort et bien musclé et croupe large.
Pelvis s’affaissant à environ 30 degrés. Vu de profil, le corps est profond sans trace
de relèvement du ventre à l’arrière. La structure osseuse est massive en tout point
mais ne contribue pas à donner une apparence de lourdeur.

Membres postérieurs

La puissance de propulsion nécessaire à la natation, au trait ou à la rapidité de
déplacement étant surtout fonction des membres postérieurs, la structure de l’arrière-train
du Terre-Neuve est d’une importance capitale. Les hanches sont larges, fortes et assez
longues. Les grassets sont bien fléchis mais ne contribuent pas à donner une apparence
d’animal accroupi. Bien descendus, bien écartés et parallèles l’un à l’autre, ils ne sont
ni tournés vers l’intérieur ni vers l’extérieur. Pieds fermes et serrés. Les ergots doivent être
enlevés. Les grassets droits, les jarrets de vache, les pattes arquées et les orteils de pigeon
constituent des défauts.

Queue

Elle agit comme gouvernail lorsque le chien nage; elle doit donc être forte
et large à sa base. Lorsque le chien est debout au repos, elle pend naturellement
avec l’extrémité légèrement recourbée atteignant le niveau des jarrets ou un peu
plus bas; lorsque l’animal est en mouvement ou excité, elle est portée bien droite
avec une légère courbure à l’extrémité, mais ne doit jamais être recourbée au-dessus
du dos ni pliée entre les pattes. Une queue présentant une pliure ou recourbée
à l’extrémité est très répréhensible.

Allures

Bonne foulée et puissance de propulsion donnant l’impression d’un mouvement
vigoureux sans effort. n mouvement, les pattes se déplacent vers l’avant, parallèlement
à la direction de mouvement. Un léger roulis est perceptible. À plus grande vitesse,
le chien poursuit une ligne unique de déplacement et la limite supérieure de son
corps demeure droite. Le mouvement à petits pas, les pas traînants, le mouvement à
la diagonale, le mouvement avec pattes collées, le mouvement ondulatoire, le croisement
des pattes antérieures, les pieds antérieurs tournées en dehors ou en dedans, la démarche
du trotteur et de l’ambleur, voilà des caractéristiques qui constituent des défauts.

Défauts

Pattes longues, tête étroite, museau long ou pointu, babines grosses; queue courte,
longue, comportant une pliure, à extrémité recourbée; fine ossature, signes de
mauvais caractère ou de timidité, robe ouverte, yeux avec conjonctive évidente, ronds,
proéminents ou jaunes; pieds étalés, paturons bas, démarche à petits pas, pas traînants,
mouvement à la diagonale, mouvement ondulatoire, croisement des pattes antérieures,
pieds antérieurs tournés en dedans ou en dehors, allure de trotteur ou d’ambleur,
grassets droits, jarrets de vache, pattes arquées, dos ensellé, mou ou convexe, absence
de palmes entre les orteils, mâchoire supérieure trop longue ou trop courte.

Caractéristiques éliminatoires
Mauvais tempérament, robe plaquée et courte [genre retriever (Labrador)],
taches de toute couleur autre que le blanc sur un fond noir, toute couleur
autre que le noir traditionnel ou celles du Landseer (blanc et noir).


NEWFOUNDLAND
Canadian Kennel Club Official Breed Standards
Origin and Purpose:

The breed originated in Newfoundland from dogs indigenous to the
island, and the big black bear dogs introduced by the Vikings in 1001
A.D. With the advent of European fishermen, a variety of new breeds
helped to shape and re-invigorate the breed, but the essential
characteristics of the Newfoundland dog remained. By the time
colonization was permitted in 1610, the distinct physical characteristics
and mental attributes had been established in the breed for all time.
The large size, heavy coat and webbed feet permit him to withstand the
rigours of the extreme climate and sea while serving both as lifeguard
and draught animal.

General Appearance

The Newfoundland is massive, deep bodied, well muscled and coordinated,
projecting dignity in stance and head carriage. The
appearance is square in that the length of the dog, from the top of the
withers to the base of the tail, is equal to the distance from the top of the
withers to the ground. The distance from the top of the withers to the
underside of the chest is greater than the distance from the underside of
the chest to the ground. The body of the bitch may be slightly longer, and
is less massive than that of the dog. A mature dog should never appear
leggy or lacking substance. The Newfoundland is free moving with a
slight roll perceptible. Substantial webbing of the toes is always present.
Large size is desirable but never at the expense of gait symmetry and
balance. Fine bone is to be faulted.

Temperament

The Newfoundland’s expression is soft and reflects the character of the
breed--benevolent, intelligent, dignified but capable of fun. He is known
for his sterling gentleness and serenity. Any show of ill temper or timidity
is to be severely faulted. Bad temperament is a disqualification.

Size

The average height for adult dogs is 28 inches (71 cm), for adult bitches,
26 inches (66 cm). The average weight for adult dogs is 150 lb. (68 kg),
for adult bitches, 120 lb. (54 kg). Large size is desirable but it is not to
be favoured over correct gait, symmetry, soundness and structure.

Coat and colour

The Newfoundland has a water resistant double coat. The outer coat is
moderately long and straight with no curl. A slight wave is permissible.
When rubbed the wrong way, the coat tends to fall back into place. The
undercoat is soft and dense, but less dense during summer months, but
always found to some extent on the rump and chest. A completely open
coat is to be faulted. The hair on the head, muzzle, and ears is short and
fine. The front and rear legs are feathered. The tail is completely covered
with long dense hair, but does not form a flag. A short, flat, smooth coat
(Labrador Retriever type) is a disqualification. The traditional colour is
black. A sunburned black is permissible. White markings on chest, toes
and/or tip of tail are permissible. Markings of any colour other than white
are most objectionable and the dog is to be disqualified. The Landseer
Newfoundland is white with black markings, and is of historical
significance to the breed. The preferred pattern of markings for the
Landseer is black head with white blaze extending onto the muzzle,
black saddle and black rump and upper tail. All remaining parts are to be
white with a minimum of ticking. The symmetry of markings and beauty
of pattern characterize the best marked Landseers. Landseers are to be
shown in the same classes as blacks unless special classes
are provided for them.

Head

The head is massive with a broad skull, slightly arched crown and
strongly developed occipital bone. The forehead and face are smooth
and free from wrinkles. The stop is not abrupt. The muzzle is clean-cut
and covered with short fine hair. It is rather square, deep and moderately
short. The nostrils are well developed. The bitch’s head follows the same
general conformation, but is feminine and less massive. A narrow head,
snipey or long muzzle is to be faulted. Pronounced flews are not
desirable. The eyes are dark brown, relatively small and deep set. They
are spaced wide apart and show no haw. Round, protruding or yellow
eyes are objectionable. The ears are relatively small and triangular with
rounded tips. They are set well back on the side of the head and lie close.
When the ear of the adult dog is brought forward, it reaches to the inner
corner of the eye on the same side. The teeth meet in a
scissors or level bite.

Neck

The neck is strong, muscular, and well set on the shoulders. It is long
enough to permit dignified head carriage, and should not
show surplus dewlap.

Forequarters

When the dog is not in motion, the forelegs are straight and parallel, with
the elbows close to the chest. The shoulders are well muscled and well
laid back at an angle approaching 45 degrees. The pasterns are slightly
sloping. Down in the pasterns is to be faulted. The feet are proportionate
to the body in size, well rounded and tight, with firm compact toes (catfoot
type). Splayed toes are a fault. Toeing in or out is undesirable.

Body

The Newfoundland’s chest is broad, full and deep, with the brisket
reaching to the elbows. The back is broad, with good spread of rib, and
the topline is level from the withers to croup, never roached, slack, or
swayed. The loins are strong and well muscled, and the croup is broad.
The pelvis slopes at an angle of about 30 degrees. Viewed from the side,
the body is deep, showing no discernible tuck-up. Bone structure is
massive throughout but does not give sluggish appearance.

Hindquarters

Because driving power for swimming, pulling loads or covering ground
efficiently is largely dependent upon the hindquarters, the rear structure
of the Newfoundland is of prime importance. The hip assembly is broad,
strong and well developed. The upper thighs are wide and muscular. The
lower thighs are strong and fairly long. The stifles are well bent, but not
so as to give a crouching appearance. The hocks are well let down, well
apart and parallel to each other. They turn neither in nor out. The feet
are firm and tight. Dewclaws, if present, should have been removed.
Straight stifles, cow-hocks, barrel legs, and pigeon toes are to be faulted.

Tail

The tail acts as a rudder when the Newfoundland is swimming; therefore
it is strong and broad at the base. When the dog is standing the tail hangs
straight down, possibly a little curved at the tip, reaching to, or slightly
below the hocks; when the dog is in motion or excited, the tail is carried
straight out or with slight upward curve but never curled over the back
nor curved inward between the legs. A tail with a kink or curled at the
end is very objectionable.

Gait

The Newfoundland has good reach and strong drive, giving the impression
of effortless power. In motion, the legs move straight forward,
parallel to the line of travel. A slight roll is present. As the speed
increases, the dog tends to single track, with the topline remaining
level. Mincing, shuffling, crabbing, too close moving, weaving, crossing
over in front, toeing out or distinctly toeing-in in front, hackney action
and pacing are all faults.

Faults

Legginess, narrow head, snipey or long muzzle, pronounced flews, short
tail, long tail, tail with a kink, tail with curled end, fine bone, any show of
ill temper or timidity, open coat, eyes showing pronounced haw, round,
protruding or yellow eyes, splayed feet, down pasterns, mincing,
shuffling, crabbing, weaving, crossing over in front, toeing out or
distinctly toeing-in in front, hackney action or pacing, straight stifles,
cow-hocks, barrel legs, roached, slack or sway back, lack of webbing
between toes, overshot or undershot or wry mouth.

Disqualifications

Bad temperament, short flat-coat (Labrador Retriever type), markings of
any other colour than white on a black dog, any colours other than the
traditional black, or Landseer (white and black).

 
Retourner au contenu | Retourner au menu