N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI… / DON'T BUY A NEWF - Elevage Fertilecreek eleveur terre-neuve noir et noir/blanc, newfoundland dog

Aller au contenu

Menu principal

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI… / DON'T BUY A NEWF

Le terre-neuve / The newfoundland


N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI…

Intéressé pour acheter un Terre-Neuve ? Vous feriez mieux de lire ceci d’abord.

Vous avez souvent entendu dire combien les Terre-Neuve sont merveilleux. Et bien, je crois qu’il serait préférable que vous sachiez d’abord que LE TERRE-NEUVE N’EST PAS LA RACE IDÉALE POUR TOUT LE MONDE. Comme toute autre, la race a des caractéristiques que certains trouvent charmantes, d’autres plus ou moins plaisantes ou encore simplement intolérables !

Il y a différentes races pour différents besoins. Il y a plus de 200 races de chiens de par le monde. Peut-être seriez-vous mieux avec une autre race. Peut-être seriez-vous mieux aussi avec un chat. Peut-être seriez-vous aussi mieux avec un poisson rouge, un perroquet, un hamster ou simplement avec une plante de maison !

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous êtes attiré par cette grande race pour son apparence.

L’apparence du Terre-Neuve que vous avez vu dans les arènes de confirmation est le produit de plusieurs heures de bain et de toilettage. Cette beauté, fruit de tant de travail, est cependant éphémère. Quelques minutes de liberté, de course à travers champs ou encore un petit tour sous la pluie auront tôt fait de restaurer leur allure naturelle. Cette allure celle d’un gros chien de ferme souvent sale et à la fourrure pleine de brindilles . La véritable beauté du Terre-Neuve est davantage son caractère que son apparence. Certaines races avec une longue fourrure et d’autres avec une courte, sont moins prenantes côté toilettage comparativement au Terre-Neuve. (Voir aussi la section de toilettage plus bas).

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous ne désirez pas partager votre maison et votre vie avec votre chien.

Les Terre-Neuve ont été élevés pour partager les tâches de travail avec la famille (pêche, tir de voiturette, etc.) et pour passer leur période éveillée à travailler avec la famille. Ils s'épanouissent dans l’amitié sincère et veulent être partout où vous êtes. La vie de rêve pour lui est d’être avec vous dans votre maison et de sortir avec vous lorsque vous partez. Ils tolèrent qu’on le laisse à la maison (de préférence avec une porte pour sortir dans la cour arrière) mais ne devraient pas être relégués au fond d’une cour ou d’un chenil. Un chiot éloigné de la maison risque de grandir en devenant associable, indiscipliné ou malheureux. Il pourrait développer certains passe-temps comme labourer votre belle pelouse ou aboyer au vent, ce qui risquerait fortement de déplaire autant à vous qu’au voisinage. Un chien adulte serait aussi misérable. Si vous ne souhaitez sincèrement pas avoir votre compagnon avec vous le plus souvent possible, être heureux de l’avoir dans votre chambre la nuit et partager la plupart de vos activités avec lui, vous devriez choisir une race plus indépendante de l’humain. Même chose si votre travail ou vos autres obligations vous empêchent de passer le plus de temps possible avec votre chien. Aucun chien n’est vraiment heureux sans la compagnie de son maître, mais les chiens de chasse par exemple, sont plus tolérants à devenir des chiens de chenil ou de fond de cour dès qu’ils sont au moins deux. Le meilleur choix dans ce cas, serait le chat, qui est plus solitaire de nature.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous ne prévoyez pas éduquer votre chien.

L’entrainement de base et les règles de la maison ne sont pas une option pour un Terre-Neuve. Au strict minimum votre chien devra répondre avec fiabilité à vos commandements de viens, assis, reste, aux pieds et ce, avec ou sans tentations autour. Vous feriez mieux aussi de lui apprendre à respecter les règles de la maison : par exemple, est-il permis de se coucher sur le fauteuil ? A-t-il le droit de quémander à table ? Ce que vous permettez ou non est secondaire. Ce qui est essentiel, c’est que ce soit vous, et non votre chien, qui fassiez le choix de ces règles et que vous soyez prêt à les répéter constamment. Il vous serait préférable de suivre un cours avec votre chiot sur une période de huit à dix semaines à raison d’une fois par semaine avec un maître chien. Bien entendu, il est primordial de faire une ou deux courtes (5 à 20 minutes) sessions d’entrainement par jour. Lorsqu’un commandement est appris, il devrait être pratiqué dans la vie quotidienne puis être renforcé. Le jeune chiot Terre-Neuve est facile à entrainer. Il est plaisant, intelligent et calme de nature et pourvu d’une bonne attention. Lorsqu’un Terre-Neuve a appris quelque chose, il doit bien le refaire. Votre joli, doux et petit Terre-Neuve deviendra un large et puissant chien. S’il a grandi en vous respectant vous et vos règles, alors toutes ses forces physiques et mentales travailleront pour vous. Mais, s’il grandit sans règles et sans vous pour le guider, soyez sûr qu’il fera ses propres règles et que ses forces physiques et mentales seront en opposition avec vos besoins et désirs. Par exemple : Il risque de vous promener dans la rue, il risque aussi de voler de la nourriture sur la table. Son entrainement ne peut être délégué à personne d’autre, vous ne pouvez donc pas envoyer votre chien dans une pension de maître-chien le temps de son apprentissage. Pourquoi non? Parce que le respect, la relation et l’obéissance se feront strictement entre l’entraîneur et le chien. Même si vous avez décidément besoin d’un entraîneur d’expérience pour vous montrer comment entrainer votre chien, vous ferez mieux de l’entraîner vous-même. À chaque leçon bien apprise, les autres personnes de la maison (sauf les jeunes enfants) devraient aussi travailler avec le chien et insister pour qu’il les écoute bien aussi. La plupart des Terre-Neuve qui ont été sauvé n’ont reçu que peu ou pas du tout d’entrainement pas plus que de base d’obéissance ou encore de règles de maison. Les mêmes chiens répondent bien à l’entrainement de leurs sauveteurs ou des parents adoptifs. C’est donc un grand signe qu’un Terre-Neuve non-éduqué est un Terre-Neuve plus facilement abandonné. Si vous n’avez pas l’intention d’éduquer votre chien, alors qu'il est encore un chiot, vous seriez beaucoup mieux avec une race plus petite et plus socialement soumise.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous manquez d’autorité.

Les chiens ne croient pas en l’équité sociale. Ils vivent selon une hiérarchie sociale dirigée par un chef (l’alpha). Ce chien est généralement bienveillant, affectueux, et non brutal envers ses subordonnés ; mais il n’a aucun doute dans son esprit en ce qui a trait au fait que l’alpha est le chef et que c’est lui qui fait les règles. Peu importe la race, si vous n’assumez pas votre autorité, le chien le fera tôt ou tard avec plus ou moins de conséquences pour celui qui devrait détenir ce leadership. Comme le chien non-éduqué, le chien en manque d’autorité fera ses propres règles et pourrait les renforcer envers les autres membres de la maison; d’abord par une posture physique dominante, puis par un regard dévisageant, par un grognement pour suivre, et enfin peut-être par une attaque physique ou pire par une morsure. Les tendances à cette dominance diffèrent selon la race en plus de différer beaucoup entre chaque membre d’une même race. Vous n’avez pas à être sévère comme un sergent de la Marine, mais vous devez avoir le calme, la confiance et le contrôle d’un parent ayant du succès (“parce que je suis ta mère, voilà pourquoi ” ou encore d’un professeur d’école. Si vous pensez avoir de la difficulté à conserver votre calme pour assumer votre autorité, choisissez une race connue pour sa soumission naturelle envers l’humain, comme un Golden Retriever ou un berger Shetland, ET assurez-vous de demander à l’éleveur de sélectionner pour vous un des chiens les plus soumis de la portée. Si l’idée “ d’être le patron ” vous fait peur ou vous horripile, n’achetez tout simplement pas de chien. Les chats ne nécessitent pas d’autorité. Un oiseau en cage, un hamster ou encore un poisson ne nécessitent pas d’autorité ou de règles de maison non plus. L’autorité et l’éducation sont inévitablement liées : votre personnalité “ autoritaire ” vous aidera à éduquer votre chien, et le fait d’entrainer votre chien renforcera la perception que le chien a de vous comme étant l’alpha.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous ne désirez pas une douce camaraderie et une tendre affection avec votre chien.

Un Terre-Neuve devient profondément attaché et dévoué à sa famille, mais il ne peut mettre son cœur en boîte. Certains sont réservés, d’autres plus extravertis. Mais la plupart des adultes sont habituellement exubérants dans leurs démonstrations affectives. Ils adorent être tout près de vous, surtout dans la même pièce, de préférence sur un confortable coussin dans un coin ou encore sous la table, juste pour “ vous tenir compagnie ”. Ils aiment la conversation et les caresses lorsque vous leur en offrez, mais sont quand même modérés et non pas envahissants dans leurs demandes d’attention. Ils sont émotionnellement sensibles à leur entourage immédiat : lorsque vous êtes joyeux, fier ou soucieux, votre Terre-Neuve le percevra immédiatement et croira automatiquement qu’il en est la cause. Votre relation peut en être que des plus merveilleuses, tendres, profondes et subtiles ; c’est une relation au niveau d’adulte à adulte, certainement pas dépourvue d’espièglerie. Chiots, bien entendu ils seront plus dépendants, plus enjoués et davantage démonstratifs. Sommairement, le Terre-Neuve tend à être calme, réfléchi autant qu’il peut être un véritable clown ou encore même un doux gardien.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous êtes maniaque de propreté
à la maison.

Son épaisse fourrure ainsi que son amour du jeu dans l’eau et la boue font du Terre-Neuve un efficace transporteur de saletés dans votre maison, déposant ces “bagages ” autant sur les prélats que sur les tapis en passant par les meubles et les vêtements. Un Terre-Neuve revenant d’une journée pluvieuse peut transformer une maison impeccable en une véritable capharnaüm. Son poitrail est imbibé chaque fois qu’il boit. Il laisse dégouliner sa bave sur votre plancher. Le Terre-Neuve mue à chaque saison, il sera facile d’emplir un gros sac à poubelle avec les boules de poils provenant des sessions de toilettage. Il ne serait pas surprenant de boucher un boyau d’aspirateur avec ce même poil. Je ne veux pas dire qu’il implique que vous deviez être malpropre ou sale pour vivre heureux avec un Terre-Neuve, mais vous devrez avoir l’attitude de quelqu’un pour qui l’amitié de votre chien veut dire plus que la propreté impeccable. Vous devrez vous faire à l’idée de ne pas vivre dans une maison immaculée. Chaque chien, comme chaque enfant d’ailleurs créent à différents degrés le désordre dans une maison. La plupart des races salissent moins que le Terre-Neuve malgré tout le respect que nous lui portons. Le Basenji par exemple est sûrement le chien le plus propre, dû à sa fourrure de chat ; mais les chats le sont quand même plus. Le poisson rouge ne fera, quant à lui, jamais de désordre à la maison.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous trouvez la bave totalement repoussante.

La plupart des nouveaux propriétaires de Terre-Neuve ont une certaine aversion pour la bave, laquelle tend à diminuer avec le temps. Un truc certain pour reconnaître un accro du Terre-Neuve est de constater qu’il ne comprenne pas le dégoût des gens pour cette substance ou le voir passer plusieurs heures avec un gallon à mesurer pour compter la base régulière de sa production. Certains disent que le record mondial de traînée de bave pour un Terre-Neuve adulte est de plus de 20 pieds!!! Le Terre-Neuve bave à cause de la structure de sa gueule et de ses joues, ce qui lui permet de respirer plus facilement lors du sauvetage nautique. C’est une qualité inhérente de la race. Si vous ne pouvez supporter l’idée d’avoir de la bave dans votre maison, alors choisissez une des nombreuses races de chien qui ne bavent pas. Le Terre-Neuve n’est définitivement pas dans cette catégorie. J’ai aussi entendu parlé de certains chats qui bavent, la quantité n’étant nettement pas comparable. Il semblerait que le hamster ne baverait pas.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous détester l’idée de faire un toilettage régulier.

L’épaisse et volumineuse fourrure du Terre-Neuve demande un toilettage régulier. Non pas seulement de simples considérations esthétiques, mais bien pour préserver la santé de la peau sous le sous-poil et détecter ou prévenir les tiques, puces ou autres dangereux envahisseurs. Pour le toilettage, vous devriez prévoir passer de 10 à 15 minutes par jour (soit en écoutant de la musique ou en regardant la télévision) en alternant les jours ou encore une bonne demi-heure par semaine. Évidemment si vous voyez votre Terre-Neuve revenir avec des chardons, ou toute autre végétation qui adhère à la fourrure, vous feriez mieux de passer une heure ou plus pour remédier immédiatement à la situation. La régularité est la règle d’or du toilettage d’entretien. Mieux vaut toiletter au fur et à mesure que d’attendre plusieurs semaines, voire quelques mois, et de se payer une longue et interminable séance. Vous savez, la plupart des Terre-Neuve sauvés démontraient les effets de plusieurs mois de manque de toilettage. Résultat : de gros amas de poils, parfois imprégnés d’urine et de défécation cimentée sur la région arrière de la fourrure. Il apparaît que de ne pas être prêt à entretenir la fourrure de l’animal est une des causes premières de l’abandon. Beaucoup d’autres races de chiens demandent moins de toilettage, les races à poils courts n’en demandent que fort peu.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous détestez l’exercice quotidien.

Le Terre-Neuve a besoin d’exercice pour maintenir la santé de son cœur, de ses poumons et pour conserver ainsi son tonus musculaire. À cause de ses prédispositions à la douceur et à la camaraderie, le Terre-Neuve ne se donnera pas suffisamment d’exercice sans vous pour lui tenir compagnie ou pour jouer avec lui. Tous les chiens ont besoin d’exercice quotidien avec plus ou moins de vigueur. Si partager avec lui ce temps d’exercice vous dérange physiquement ou, simplement, si vous n’avez pas ce tempérament, alors choisissez une des nombreuses races petites et pleines d’énergie qui peuvent s’exercer elles-mêmes dans la cour arrière. La plupart des Caniches ou des Terriers correspondent à cette description. Ne soyez pas surpris, par contre, si le Terrier se met à creuser d’innombrables trous dans votre cour, car creuser est la raison pour laquelle il a été reproduit. Les chats peuvent très bien être exercer à l’intérieur de la maison avec une petite souris mécanique. Le hamster s’exercera avec une simple roue. Les plantes de maison ne nécessitent aucun exercice.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI pour vous les chiens doivent courir libre et sans surveillance.

Peu importe que vous viviez à la campagne ou à la ville, aucun chien ne peut être laissé libre en dehors de votre terrain ni sans votre supervision directe. Le prix d’une trop grande liberté est inévitablement la blessure ou, pire, la mort : soit par bataille de chien, par accident automobile, par la fourrière ou même par certains voisins. Certains croient que le Terre-Neuve aime tant sa maison qu’il est moins enclin au vagabondage que d’autres races. Un Terre-Neuve hors de sa cour est destiné au désastre. Un sévère entrainement de votre Terre-Neuve pourrait lui permettre la liberté supervisée avec la marche sans laisse avec vous dans des terrains dûment appropriés. Si vous ne voulez pas la responsabilité de superviser votre animal, alors aucune race de chien n’est bonne pour vous. Un chat survivra plus longtemps qu’un chien même s’il est laissé libre. Mais il reviendra éventuellement avec des blessures. Le meilleur choix pour les gens qui préfèrent la liberté animale serait de mettre des îlots de nourriture extérieurs pour alimenter les animaux sauvages, comme les ratons laveurs, lesquels visiteront vos installations et , éventuellement, toléreront votre proximité.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous ne pouvez lui offrir nourriture de qualité et soins de santé adéquats.

Le Terre-Neuve n’est pas une race bon marché, car un élevage de qualité devra regarder pour le tempérament, l’entrainement, l’évaluation physique (surtout les hanches) et ne peut les vendre à prix d’aubaine. Le temps que l’éleveur prend pour la “maternelle ” et la socialisation est aussi coûteux. Le chiot à bas prix provenant d’un éleveur de fond de cour qui choisira n’importe quel animal pour reproduire chacun soit de sexe opposé deviendra extrêmement coûteux en terme de mauvais tempérament, mauvaise santé, et en manque de socialisation essentielle pour son bon développement. Parfois, il arrivera qu’un chien adulte ou qu’un chiot plus âgé soit disponible pour un modeste prix par un propriétaire désenchanté, par un éleveur ou encore par un sauveteur qui aura sous sa garde un chien abandonné. La plupart de ces Terre-Neuve de “ seconde main ” sont capables de devenir de merveilleux chiens pour vous si vous pouvez l’entraîner, faire preuve d’autorité et de compréhension. Peu importe le prix initial de votre chien, l’entretien ne sera pas bon marché. Devenant de grands chiens, le Terre-Neuve mangera de grosses portions de nourriture (ai-je besoin de rajouter que ce qui entre par le devant devra éventuellement sortir par l’autre bout ?). Les gros chiens entrainent habituellement de grosses factures de vétérinaire, étant donné que la quantité d’anesthésiant et de médicaments est relative au poids. La castration coûte plus cher pour les gros chiens, mais c’est une dépense essentielle pour tous les Terre-Neuve. Cette opération préviendra de sérieux problèmes de santé au cours de sa vieillesse et fera de votre chien un camarade plus agréable. Le Terre-Neuve est sujet à deux maladies spécifiques qui pourraient être fort coûteuses à traiter : soit la dysplasie de la hanche ou la torsion gastrique. Votre plus belle assurance contre la dysplasie est d’acheter un chien provenant de parents certifiés LOF et encore mieux de grands-parents LOF aussi. Oui, souvent cela voudra dire un coût plus élevé. Même si la torsion gastrique pouvait être à l’origine de quelques dispositions génétiques, il n’y a aucun test de prévention contre elle. La meilleure prévention est de ne pas nourrir votre Terre-Neuve trop tôt avant ou juste après une activité physique. Si vous utilisez le toilettage professionnel, ce sera dispendieux. Un bon ensemble d’outils de toilettage pour usage à la maison coûtera une certaine somme d’argent mais vous durera toujours. Finalement une dépense modeste pour la participation à une base d’obéissance est un investissement essentiel pour une vie harmonieuse avec votre chien ; le prix sera le même pour toutes les races. Le rappel annuel des vaccins sera une dépense modeste et l’immatriculation de votre chien sera sensiblement la même entre une petite et grande race. Tous les chiens, peu importe la race et peu importe le prix payé pour l’acquisition, auront un coût d’entretien significatif. Toutes les races de chiens sont sujettes à de très dispendieuses visites d’urgence chez le vétérinaire ; même chose pour les chats.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous désirez le plus grand, le plus féroce chien d’attaque.

La fameuse disposition du Terre-Neuve à être un gentil géant n’est pas une fable. Un Terre-Neuve avec le caractère typique de sa race préférera lécher un criminel que d’en attaquer un. Aussi, à cause de la reproduction sélective pour le travail à l’eau, le Terre-Neuve est un chien à “ gueule douce ”. Contrairement au chien d’attaque, entraîné à mordre sur commande ou en réaction immédiate en cas d’assaut physique sur le maître, le Terre-Neuve ne dissuadera la majorité des aspirants “ méchants ”, voleurs et assaillants que par sa présence, son apparence et son attitude. Le criminel cherchera ailleurs une victime plus facile. Pour cela, tout ce dont vous avez besoin est d’un gros chien qui démontre son bon entrainement et qui n’a peur de rien. Le Terre-Neuve peut servir cette cause admirablement avec les avantages de son aspect général de chien bestial. Sa fourrure noire et épaisse ajoute à l’impression de force suprême. Si, en plus, le chien est entraîné à aboyer sur commande, comme un “maggye, surveilles-le ” plus que pour “fifi, parles si tu veux un biscuit ! ”, son effet de protecteur en sera décuplé.

N’ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI vous n’êtes pas prêt à vous engager entièrement pour toute la vie de votre chien.

Aucun chien ne devrait vivre la tragédie d’être délaissé parce que le maître déménage dans un appartement sans animaux ou parce qu’il n’est plus le joli petit chiot qu’il était. Pas plus si ce dernier n’est pas devenu le magnifique champion de beauté ou encore parce que le maître manque d’autorité et que son éducation en a fait un petit délinquant juvénile avec un répertoire de mauvaises habitudes. La possibilité d’une seconde famille responsable et affectueuse pour un chien de seconde main n’est jamais évidente à trouver, spécialement si le chien est grand, sale, et sans manière. Un Terre-Neuve jeté à la fourrière n’a pratiquement aucune chance de survivre, à moins qu’il n’ait la grâce d’être remarqué par une association de sauveteurs de Terre-Neuve. Les demandes pour un jeune chien bien élevé, bien toiletté sont bonnes chez les clubs de Terre-Neuve et chez les groupes de sauveteurs, mais un Terre-Neuve plus vieux est beaucoup moins demandé. L’espérance de vie d’un Terre-Neuve est d’environ 10 ans. Si cela vous semble trop long pour lui donner une loyauté sans équivoque, alors s’il vous plaît, n’en achetez pas.

EN CONCLUSION :

si toutes les précédentes mauvaises nouvelles sur le Terre-Neuve n’ont pas réussi à vous détourner de cette race, alors PROCUREZ-VOUS UN TERRE-NEUVE ! Ils ont toutes les qualités merveilleuses dont vous avez entendu parler! Si vous achetez un chiot, faites attention de choisir un éleveur responsable qui placera en priorité le tempérament du chien, son entrain, une bonne santé et tout ce qui va autour. Un bon éleveur interrogera et renseignera aussi les clients potentiels. Un bon éleveur continuera d’être disponible pour diverses consultations pour le reste de la vie du chien et insistera pour ravoir le chien en cas d’impossibilité pour vous de le garder. Aussi, une alternative à l’achat d’un chiot Terre-Neuve, vous pourriez prendre l'option de l’adoption via S.O.S Terre-Neuve. En dépit de l’incapacité de son ancien maître, la plupart des Terre-Neuve adoptés ont démontré la possibilité de devenir de superbes compagnons pour les familles adoptives. Les gens qui sauvent les Terre-Neuve évaluent le tempérament du chien et tentent d’y remédier avant de les offrir pour un placement, et offrent de l’aide à la famille adoptive. Contactez un éleveur près de chez vous pour savoir qui s’occupe des Terre-Neuve à sauver.

Alors, vous êtes prêt pour un Terre-Neuve, que faire ensuite ? Vous apprendrez que souvent, les meilleurs éleveurs de Terre-Neuve sont de petits éleveurs. La plupart produisent une à deux portées par année et ont fréquemment une liste d’attente de clients. Voici quelques suggestions pour rencontrer des éleveurs et avoir de bons contacts dans votre recherche du meilleur Terre-Neuve pour vous. Allez voir des expositions de chiens et parlez aux familles de Terre-Neuve présentes. Vous verrez que la plupart de ces gens seront heureux de parler de la race avec vous. Certains chiens portent des étiquettes : ne caressez pas un chien sans avoir demandé la permission, spécialement avant d’entrer dans le ring. Les handlers passent beaucoup de temps au toilettage du chien avant la compétition. Un handler sera moins nerveux et sera davantage libre de vous parler si vous l’approchez après la compétition plutôt qu’avant. Apportez avec vous des cartes de visite avec votre nom et numéro de téléphone à donner aux gens que vous rencontrez et prenez les cartes des éleveurs. source du texte"N'ACHETEZ PAS UN TERRE-NEUVE SI........:

le site Web de Marylou Zimmerman The Newfoundland
Dog Health Resource Center.

Cet article a été adapté de : Don’t buy a Bouvier ! Par Pam Green (c. 1992).

Cet article, écrit voilà plusieurs années, est devenu un classique notoire du cercle des Bouviers Bernois. Elle a donné gratuitement la permission à tous ceux qui veulent distribuer ce texte dans le but de sauver d’innocents chiens de la négligence et de l’abandon par ceux qui n’auraient pas réfléchi à deux fois avant l’achat du chiot



DON'T BUY A NEWF

Before purchasing a Newfoundland, please read this article that has been adapted from:

DON'T BUY A BOUVIER! by Pam Green (c.1992)

This article, written many years ago, has become a classic in Bouvier circles. It has been reprinted many times by clubs to use for the education of prospective Bouvier owners. She gives her permission freely to all who wish to reprint and distribute it in hopes of saving innocent dogs from neglect and abandonment by those who should never have acquired them in the first place.)

Interested in buying a Newfoundland? You must be or you wouldn't be reading this. You've already heard how marvelous Newfoundlands are. Well, I think you should also hear, before it's too late, that NEWFOUNDLANDS ARE NOT THE PERFECT BREED FOR EVERYONE. As a breed, they have a few characteristics that some people find charming, but that some people find mildly unpleasant, and some people find downright intolerable.  There are different breeds for different needs. There are over 200 breeds of dogs in the world. Maybe you'd be better off with some other breed. Maybe you'd be better off with a cat. Maybe you'd be better off with goldfish, a parakeet, a hamster, or some house-plants.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU ARE ATTRACTED TO THE BREED "CHIEFLY" BY ITS APPEARANCE.

The appearance of the Newfoundlands you have seen in the show ring is the product of many hours of bathing and grooming. This carefully constructed beauty is fleeting: a few minutes of freedom, romping through the fields or strolling in the rain restores the natural look. The natural look of the Newfie is that of a large, shaggy farm dog, usually with some dirt and weeds clinging to his tousled coat. The true beauty of the Newfoundland lies in his character, not in his appearance. Some of the long-coated and most of the short-coated breeds' appearances are less dependent on grooming than is that of the Newfie. (See also the section on grooming below.)

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU ARE UNWILLING TO SHARE YOUR HOUSE AND YOUR LIFE WITH YOUR DOG.

Newfies were bred to share in the work of the family (fishing, pulling carts, etc.) and to spend most of their waking hours working with the family. They thrive on companionship and they want to be wherever you are. They are happiest living with you in your house and going with you when you go out. While they usually tolerate being left at home by themselves (preferably with a dog-door giving access to the fenced yard), they should not be relegated to the backyard or kennel. A puppy exiled from the house is likely to grow up to be unsociable, unruly, and unhappy. He may well develop pastimes, such as digging or barking, that will displease you and/or your neighbors. An adult so exiled will be miserable too. If you don't strongly prefer to have your dog's companionship as much as possible, enjoying having him sleep in your bedroom at night and sharing many of your activities by day, you should choose a breed less oriented to human companionship. Likewise if your job or other obligations prevent you from spending much time with your dog. No dog is really happy without companionship, but the pack hounds for example, are more tolerant of being kenneled or yarded so long as it is in groups of 2 or more. A better choice would be a cat, as they are solitary by nature.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU DON'T INTEND TO EDUCATE (TRAIN) YOUR DOG.

Basic obedience and household rules training is NOT optional for the Newf. As an absolute minimum, you must teach him to reliably respond to commands to come, to lie down, to stay, and to walk at your side, on or off leash and regardless of temptations. You must also teach him to respect your household rules: e.g. is he allowed to get on the furniture? is he allowed to beg at the table? What you allow or forbid is unimportant, but it is *critical* that you, not the dog, make these choices and that you enforce your rules consistently. You must commit yourself to attending an 8 to 10 week series of weekly lessons at a local obedience club or with a professional trainer, and to doing one or two short (5 to 20 minutes) homework sessions per day. As commands are learned, they must be integrated into your daily life by being used whenever appropriate, and enforced consistently. Young Newfoundland puppies are relatively easy to train: they are eager to please, intelligent, and calm-natured, with a relatively good attention span. Once a Newfoundland has learned something, he tends to retain it well. Your cute, sweet little Newf puppy will grow up to be a large, powerful dog. If he has grown up respecting you and your rules, then all his physical and mental strength will work for you. But if he has grown up without rules and guidance from you, surely he will make his own rules, and his physical and mental powers will often act in opposition to your needs and desires. For example: he may tow you down the street as if competing in a sled-dog race; he may grab food off the table; he may forbid your guests entry to "his" home. This training cannot be delegated to someone else, e.g. by sending the dog away to "boarding school," because the relationship of respect and obedience is personal between the dog and the individual who does the training. While you definitely many want the help of an experienced trainer to teach you how to train your dog, you yourself must actually train your Newf. As each lesson is well learned, then the rest of the household (except young  children) must also work with the dog, insisting he obey them as well. Many of the Newfs that are rescued from Pounds and Shelters show clearly that they have received little or no basic training, neither in obedience nor in household deportment; yet these same dogs respond well to such training by the rescuer or the adopter. It seems likely that a failure to train the dog is a significant cause of Newf abandonment. If you don't intend to educate your dog, preferably during puppy hood, you would be better off with a breed that is both small and socially submissive.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU LACK LEADERSHIP (SELF-ASSERTIVE) PERSONALITY.

Dogs do not believe in social equality. They live in a social hierarchy led by a pack-leader (Alpha). The alpha dog is generally benevolent, affectionate, and non-bullying towards his subordinates; but there is never any doubt in his mind or in theirs that the alpha is the boss and makes the rules. Whatever the breed, if you do not assume the leadership, the dog will do so sooner or later and with more or less unpleasant consequences for the abdicating owner. Like the untrained dog, the pack-leader dog makes his own rules and enforces them against other members of the household by means of a dominant physical posture and a hard-eyed stare, followed by a snarl, then a knockdown blow or a bite. Breeds differ in tendencies towards social dominance; and individuals within a breed differ considerably. You do not have to have the personality or mannerisms of a Marine boot camp Sergeant, but you do have to have the calm, quiet self-assurance and self-assertion of the successful parent ("Because I'm your mother, that's why.") or successful grade-school teacher. If you think you might have difficulty asserting yourself calmly and confidently to exercise leadership, then choose a breed known for its socially subordinate disposition, such as a Golden Retriever or a Shetland Sheepdog, AND be sure to ask the breeder to select one of the more submissive pups in the litter for you. If the whole idea of "being the boss" frightens or repels you, don't get a dog at all. Cats don't expect leadership. A gerbil or hamster, or fish doesn't need leadership or household rules. Leadership and training are inextricably intertwined: leadership personality enables you to train your dog, and being trained by you reinforces your dog's perception of you as the alpha.

DON'T BUY A NEWFIE IF YOU DON'T VALUE LAID-BACK COMPANIONSHIP AND CALM AFFECTION.

A Newfoundland becomes deeply attached and devoted to his own family, but he doesn't "wear his heart on his sleeve." Some are noticeably reserved, others are more outgoing, but few adults are usually exuberantly demonstrative of their affections. They like to be near you, usually in the same room, preferably on a comfortable pad or cushion in a corner or under a table, just "keeping you company." They enjoy conversation, petting and cuddling when you offer it, but they are moderate and not overbearing in coming to you to demand much attention. They are emotionally sensitive to their favorite people: when you are joyful, proud, angry, or grief-stricken, your Newf will immediately perceive it and will believe himself to be the cause. The relationship can be one of great mellows, depth and subtlety; it is a relation on an adult-to-adult level, although certainly not one devoid of playfulness. As puppies, of course, they will be more dependent, more playful, and more demonstrative. In summary, Newfs tend to be sober and thoughtful, rather than giddy clowns or sycophants.

DON'T BUY A NEWFIE IF YOU ARE FASTIDIOUS ABOUT YOUR HOME.

The Newfoundland's thick shaggy coat and his love of playing in water and mud combine to make him a highly efficient transporter of dirt into your home, depositing same on your floors and rugs and possibly also on your furniture and clothes. One Newf coming in from a few minutes outdoors on a rainy day can turn an immaculate house into an instant hog wallow. His full chest soaks up water every time he takes a drink, then releases same dripping across your floor or sopping into your lap. Newfoundlands are seasonal shedders, and in spring can easily fill a trash bag with balls of hair from a grooming session, or clog a vacuum cleaner if left to shed in the house. I don't mean to imply that you must be a slob or slattern to live happily with a Newf, but you do have to have the attitude that your dog's company means more to you than does neatness, and you do have to be comfortable with a less than immaculate house. While all dogs, like all children, create a greater or lesser degree of household mess, almost all other breeds of dog are less troublesome than the Newfoundland in this respect. The Basenji is perhaps the cleanest, due to its cat-like habits; but cats are cleaner yet, and goldfish hardly ever mess up the house.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU FIND DROOL TOTALLY REPELLANT

Most Newfie owners begin with some degree of distaste for drool, but as this is an integral part of the Newf, this dislike usually progresses to some level of nonchalance. A sure sign of a Newf addict is that not only do they not understand other people's squeamishness for this substance, they spend many hours trying to come up with useful purposes for the gallons of drool that can be produced on a regular basis. Some say that the world record "drool toss" from an adult Newf is over 20 feet! This makes your walls and ceilings well within reach of even an average drooler. Newfie's drool because of their jaw and mouth structure, which allows them to breath while performing water rescue, this is a quality inherent in the breed. If you cannot get used to the idea of drool in your house, then try one of the many breeds of dogs that do not drool. Newfs are definitely not in this category. Although I have heard of cats who drool, the quantity is not remotely comparable, and hamsters don't drool at all.

DON'T BUY A NEWFIE IF YOU DISLIKE DOING REGULAR GROOMING.

The thick shaggy Newfoundland coat demands regular grooming, not merely to look tolerably nice, but also to preserve the health of skin underneath and to detect and remove foxtails, ticks, and other dangerous invaders. For "pet" grooming, you should expect to spend 10-15 minutes a day (e.g. while listening to music or watching television) on alternate days or half an hour twice a week. Of course any time your Newf gets into cockleburs, filigree, or other coat-adhering vegetation, you are likely to be in for an hour or more of remedial work. During oxtail season, (western US), you must inspect feet and other vulnerable areas daily. In Lyme disease areas during tick season, you will need to inspect for ticks daily. "Pet" grooming does not require a great deal of skill, but does require time and regularity. "Show" grooming requires a great deal of skill and considerably more time and effort or expensive professional grooming. Almost every Newfoundland that is rescued out of a Pound or Shelter shows the effects of many months of no grooming, resulting in massive matting and horrendous filthiness, sometimes with urine and feces cemented into the rear portions of the coat. It appears that unwillingness to keep up with coat care is a primary cause of abandonment. Many other breeds of dog require less grooming; short coated breeds require very little.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU DISLIKE DAILY EXERCISE.

Newfs need exercise to maintain the health of heart and lungs, and to maintain muscle tone. Because of his mellow, laid-back, often lazy, disposition, your Newfie will not give himself enough exercise unless you accompany him or play with him. An adult Newfoundland should have a morning outing of a mile or more, as you walk briskly beside him, and a similar evening outing. For puppies, shorter and slower walks, several times a day are preferred for exercise and housebreaking. All dogs need daily exercise of greater or lesser length and vigor. If providing this exercise is beyond you, physically or temperamentally, then choose one of the many small and energetic breeds that can exercise itself within your fenced yard. Most of the Toys and Terriers fit this description, but don't be surprised if a Terrier is inclined to dig in the earth since digging out critters is the job that they were bred to do. Cats can be exercised indoors with mouse-on-a-string toys. Hamsters will exercise themselves on a wire wheel. House plants don't need exercise.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU BELIEVE THAT DOGS SHOULD RUN "FREE."

Whether you live in town or country, no dog can safely be left to run "free" outside your fenced property and without your direct supervision and control. The price of such "freedom" is inevitably injury or death: from dogfights, from automobiles, from the Pound or from justifiably irate neighbors. Even though Newfs are home-loving and less inclined to roam than most breeds, an unfenced Newf is destined for disaster. A thoroughly obedience-trained Newfoundland can enjoy the limited and supervised freedom of off-leash walks with you in appropriately chosen environments. If you don't want the responsibility of confining and supervising your pet, then no breed of dog is suitable for you. A neutered cat will survive such irresponsibly given "freedom" somewhat longer than a dog, but will eventually come to grief. A better answer for those who crave a "free" pet is to set out feeding stations for some of the indigenous wildlife, such as raccoons, which will visit for handouts and which may eventually tolerate your close observation.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU CAN'T AFFORD TO BUY, FEED, AND PROVIDE HEALTHCARE FOR ONE.

Newfoundlands are not a cheap breed to buy, as running a careful breeding program with due regard for temperament, trainability, and physical soundness (hips especially) cannot be done cheaply. The time the breeder should put into each puppy's "pre-school" and socialization is also costly. The "bargain" puppy from a "back-yard breeder" who unselectively mates any two Newfs who happen to be of opposite sex may well prove to be extremely costly in terms of bad temperament, bad health, and lack of essential socialization. In contrast, the occasional adult or older pup is available at modest price from a disenchanted owner or from a breeder, shelter, or rescuer to whom the dog was abandoned; most of these "used" Newfs are capable of becoming a marvelous dog for you if you can provide training, leadership, and understanding. Whatever the initial cost of your Newfoundland, the upkeep will not be cheap. Being large dogs, Newfs eat relatively large meals. (Need I add that what goes in one end must eventually come out the other?) Large dogs tend to have larger veterinary bills, as the amount of anesthesia and of most medications is proportional to body weight. Spaying or neutering, which costs more for larger dogs, is an essential expense for virtually all pet Newfs, as it "takes the worry out of being close," prevents serious health problems in later life, and makes the dog a more pleasant companion. Newfoundlands are subject to two conditions which can be costly to treat: hip dysplasia and bloat. (Your best insurance against dysplasia is to buy only from a litter bred from OFA certified parents and [if possible], grandparents. Yes, this generally means paying more. While bloat may have a genetic predisposition, there are no predictive tests allowing selective breeding against it. Your best prevention is not to feed your dog too soon before or after strenuous exercise.) Professional grooming, if you use it, is expensive. An adequate set of grooming tools for use at home adds up to a tidy sum, but once purchased will last many dog-lifetimes. Finally, the modest fee for participation in a series of basic obedience training classes is an essential investment in harmonious living with your dog; such fees are the same for all breeds. The modest annual outlays for immunizations and for local licensing are generally the same for all breeds, though some counties have a lower license fee for spayed/neutered dogs. All dogs, of whatever breed and however cheaply acquired, require significant upkeep costs, and all are subject to highly expensive veterinary emergencies. Likewise all cats.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU WANT THE "LATEST, GREATEST FEROCIOUS KILLER ATTACK DOG."

The Newfoundland's famous disposition as the "Gentle Giant" is not a fable, a Newf with the typical disposition of the breed would prefer to slobber a criminal than attack one. Also because of selective breeding for water rescue, Newfies are "soft-mouthed" dogs. In contrast to the protection-trained dog, trained to bite on direct command or in reaction to direct physical assault on his master, the "deterrent dog" dissuades the vast majority of aspiring burglars, rapists, and assailants by his presence, his appearance, and his demeanor. Seeing such dog, the potential wrong-doer simply decides to look for a safe r victim elsewhere. For this job, all that is needed is a dog that is large and that appears to be well-trained and unafraid. The Newfoundland can serve this role admirably, with the added assets of generally dark color and shaggy "bestial" appearance adding to the impression of formidability and fearsomeness. If the dog has been taught to bark a few times on command, such as "Fang, watch him!" rather than "Fifi, speak for a cookie", this skill can be useful to augment the deterrent effect.

DON'T BUY A NEWFOUNDLAND IF YOU ARE NOT WILLING TO COMMIT YOURSELF FOR THE DOG'S ENTIRE LIFETIME.

No dog deserves to be cast out because his owners want to move to a no-pet apartment, or because he is no longer a cute puppy, or didn't grow up to be a beauty contest winner, or because his owners through lack of leadership and training have allowed him to become an unruly juvenile delinquent with a repertoire of undesirable behaviors. The prospects of a responsible and affectionate second home for a "used" dog are never very bright, but they are especially dim for a large, shaggy, poorly mannered dog. A Newfoundland dumped into a Pound or Shelter has almost no chance of survival -- unless he has the
great good fortune to be spotted by someone dedicated to Newf Rescue. The prospects for adoption for a youngish, well-trained, and well-groomed Newfie whose owner seeks the assistance of the nearest Newf Club or Rescue group are fairly good, but an older Newf has diminishing prospects. Be sure to contact your local Newf club or Rescue group if you are diagnosed as terminally ill or have other equally valid reasons for seeking an adoptive home. Be sure to contact your local Newfoundland club if you are beginning to have difficulties in training your Newfie, so these can be resolved. Be sure to make arrangements in your will or with your family to ensure continued care or an adoptive home for your Newfoundland if you should pre-decease him. The life span of a Newfoundland is about 10 years. If that seems too long a time for you to give an unequivocal loyalty to your Newfoundland, then please do not get one! Indeed, as most dogs have a life expectancy that is as long or longer, please do not get any dog.

IN CONCLUSION

If all the preceding "bad news" about Newfies hasn't turned you away from the breed, then by all means DO GET A NEWF! They are every bit as wonderful as you have heard! If buying a puppy, be sure to shop carefully for a *responsible* and *knowledgeable* breeder who places high priority on breeding for sound temperament and trainability, and good health in all matings. Such a breeder will interrogate and educate potential buyers carefully. Such a breeder will continue to be available for advice and consultation for the rest of the dog's life and will insist on receiving the dog back if ever you are unable to keep it. However as an alternative to buying a Newfie puppy, you may want to give some serious consideration to adopting a rescued Newf. Despite the responsibility of their previous owner, almost all rescued Newfs have proven to be readily rehabilitated so as to become superb family companions for responsible and affectionate adopters. Many rescuers are skilled trainers who evaluate temperament and provide remedial training before offering dogs for placement, and who offer continued advisory support afterwards. Contact local Newf breeders or Newf club members to learn who is doing Rescue work.





                                          

                                      
                                               
                                                                      

                 


Retourner au contenu | Retourner au menu